SYSTÈME DE GICLEURS

Vente / Installation / Entretien

Les systèmes de gicleurs automatiques sont formés d'un réseau de tuyauterie fixe relié à une source d'alimentation en eau, comportant des gicleurs montés sur les tuyaux selon un intervalle régulier, conçus pour débiter de l'eau lorsque la température atteint une valeur de consigne.  Les gicleurs sont prêts à fonctionner rapidement et à tout moment de la journée ou de la nuit, et sont de plus insensibles aux conditions défavorables de circulation ou de climat, ainsi qu'aux fumées denses et aux émanations toxiques.  Selon des experts, le système de gicleurs est le plus important de tous les systèmes de sécurité incendie.  On rencontre en général trois types principaux de systèmes de gicleurs : sous eau, sous air et à préaction. Voici une courte description de chacun d'eux, ainsi que certains avantages et inconvénients de leur utilisation.

Le système sous eau


Dans un système dit sous eau, l'eau dans les canalisations est maintenue sous pression et alimente des têtes de gicleur actionnées par la chaleur ambiante.  Seuls les gicleurs exposés à une chaleur élevée se déclenchent pour éteindre l'incendie.  Dans la majorité des situations, ce système sous eau de type standard est hautement recommandé, car il est fiable, d'un entretien facile et relativement peu coûteux.  Comme il est maintenu toujours sous pression et prêt à fonctionner, son temps de réaction est court.  Le principal inconvénient de ce système est celui des dégâts occasionnés par l'eau.  Ces derniers peuvent être causés par des déclenchements accidentels.  Ils   surviennent très rarement mais par contre, des précautions peuvent être prises afin de les éviter.

 

 

 

Le système sous air


Dans un système dit sous air, le réseau de canalisations, est rempli en permanence d'air sous pression plutôt que d'eau.  Il est retenu par une soupape.  Lorsqu'une tête de gicleur est déclenchée, l'air sous pression s'échappe de la canalisation.  La soupape s'ouvre et laisse circuler l'eau dans la tuyauterie pour être ensuite éjectée par le gicleur. Toutefois, les systèmes sous air sont sujets à la corrosion ainsi qu'à l'accumulation de tartre dans les canalisations.  Ces inconvénients sont causés par la condensation et l'humidité résiduelle après les mises à l'essai requises.  Ce procédé est moins fiable que les systèmes sous eau.  Tout comme les systèmes à préaction, ils sont plus complexes (débit plus lent), plus coûteux et plus difficile d'entretien.  Les systèmes sous air sont utilisés essentiellement dans des espaces qui sont exposés au gel.

 

 

 

Le système à préaction


Dans un système dit à préaction, l'eau est retenue par une soupape, comme dans le cas du système sous air.              L' ouverture de cette soupape admet l'eau dans la tuyauterie et requiert le déclenchement d'un système de détection d'incendie local.  Le système fonctionne alors comme le système sous eau standard.

De nombreux établissements ont installé des systèmes à préaction plutôt que des systèmes sous eau afin de réduire le risque de dégâts causés par l'eau.  Ceux-ci, rappelons-le, sont attribuables à des déclenchements accidentels, à des fuites de canalisations ou à des têtes de gicleur.  Or, bien que l'emploi de ce système soit effectivement avantageux, il comporte cependant des inconvénients et des problèmes.

Ce type de système prend plus de temps à atteindre sa capacité de débit, ce qui permet au feu de s'étendre dans l'intervalle et de demander le déclenchement d'un plus grand nombre de têtes entraînant donc plus de dégâts d'eau.

Le système à préaction étant plus complexe que le système sous eau classique, le risque d'anomalie ou de défectuosité augmente donc en conséquence.  Par exemple, un problème au niveau du système de détection d'incendie pourrait nuire au bon fonctionnement du système de gicleurs.

Comme dans le cas des gicleurs sous air, puisque les canalisations sont remplies d'air, l'humidité dans celles-ci risque d'entraîner la corrosion, d'accumulation de tartre et de nuire au bon fonctionnement du système.

En raison de leur complexité, les systèmes à préaction sont d'une installation et d'un entretien plus coûteux que les systèmes sous eau.

Quel que soit le type de système de gicleurs retenu, il devrait toujours être conçu par des professionnels ayant de l'expérience:  - fabriqué par une société renommée, avec des matériaux de haute qualité;

-installé et mise à l'essai en conformité avec les exigences de la norme NFPA 13 ( Installation of Sprinkler System);

-et révisé une (1) fois par année par un personnel compétent, afin de le maintenir en bon état de fonctionnement.